1981

 

Le 3 juin 1981

Babaji déclara que le moment était venu de parler au monde de Sa présence et de Son message de Vérité, Simplicité et Amour. Il dit qu’un comité serait formé pour répandre Sa parole dans le monde entier ; Babaji mentionna plus particulièrement la Chine, la Russie et la Corée comme des pays où Sa parole se diffuserait. Il déclara que nous devrions tous entreprendre ce travail.

Babaji ajouta que les gens n’avaient pas compris qu’Il avait résolu le problème alimentaire de l’Inde depuis Sa venue et qu’un grand changement était en train de se mettre en place dans le monde. Du temps du Mahabharat (l’ère du Seigneur Krishna) et du Ramayan (l’ère précédente du Seigneur Ram), il y eut des guerres qui duraient des jours et des jours, mais à présent, le changement se produirait en un jour.

Babaji dit qu’Il était maintenant prêt à faire la Révolution et qu’elle viendrait bientôt

 

 

Le 8 juillet 1981

Le soir, il y avait eu un orage.

Babaji passa beaucoup de temps dans le Kirtan hall et parla brièvement.

Il dit qu’avant le T.B., il n’y avait pas de maladie. T. (le thé) et B. (les beedies, une forme de cigarette indienne) appauvrissent le sang et que nous ne devrions pas boire ou utiliser ces choses.

Babaji dit que les dévots devraient s’entraîner à devenir comme les membres d’une brigade de sécurité telle Scotland Yard ou la C.I.A. Chacun devrait être évolué, attentif et se dresser pour être reconnu par les autres.

Babaji dit que la révolution à venir sera telle que personne ne saura ce qui se passe.

 

Le 20 juillet 1981

Il y avait peu de gens à l’ashram, Babaji donna un message à Mahent Baba de Delhi :

« Je bénis le monde entier. L’époque est tellement forte qu’il y a le risque d’une très grande guerre. Les gens doivent être conscients de cela. »

 

Le 24 août 1981

Après l’aarti du soir, Babaji énonça les points suivants :

Il demande aux gens d’être heureux.

Il dit qu’en cette dure période, le meilleur moyen pour obtenir la paix et Dieu était la répétition du mantra Om Namah Shivay. C’est une période particulière où les gens ont l’esprit tourmenté. Cet état particulier nous est déjà transmis à la naissance à cause de ce qui arrive dans le monde.

Il demanda à tous de se procurer un petit sac pour contenir le « mala » (chapelet) et faire le plus possible de « japa », 25 heures par jour (récitation du mantra).

Il dit qu’Il était en train de construire une ville nouvelle et demanda à chaque personne présente d’en être les citoyens.

Il dit que des changements interviendront à Hairakhan et il demanda à tous d’être patients.

Il demanda qu’on prêche « Bhole Baba » dans nos propres pays.

 

Le 14 septembre 1981

Babaji ouvrit l’assemblée générale en disant que toux ceux qui avaient un souci ou un problème pouvaient parler. Il s’ensuivit une série de questions auxquelles Babaji répondit :

 

Question : Comment puis-je calmer mon mental ?

Réponse : Fais japa debout dans l’eau. Le nom de Dieu devrait être répété deux millions et demi de fois. Parfois debout dans l’eau, à la profondeur de ton choix, ou d’autres fois assis sur ton asana près de l’eau. Fais cela chaque jour et arrêtes quand tu auras fini.

 

Q : Il y a des moments où je suis heureux, mais d’autres où je suis triste. Que puis-je faire pour être heureux et garder mon cœur ouvert ?

R : Tu dois faire japa plus régulièrement.

 

Q : Parfois, je pense que je devrais faire de la méditation, mais je n’en ai pas envie et à d’autres moments, lorsque j’essaie de méditer et de faire japa, je ne peux pas me concentrer. Que puis-je faire ?

R : Tu devrais te lever à minuit, prendre un bain puis faire japa pendant environ une heure.

 

Q : Quand se manifestera le rêve que m’a donné mon Guru ? (Note : cette question a été posée à Babaji par un dévot indien qui avait eu 10 ans auparavant un rêve merveilleux de son Guru dont il ne pouvait révéler le contenu)

R : Dans six mois et neuf jours.

 

Q : Comment est-ce que je peux savoir si j’accomplis la volonté de Dieu lorsque je suis loin de Babaji ?

R : Tu devrais uniquement manger des fruits et du lait pendant neuf mois.

 

Q : Comment puis-je concilier mon amour pour ma compagne et mon amour pour Dieu.

R : Tu peux d’abord te concentrer sur l’amour pour la compagne et une fois satisfait, alors viens à Dieu.

 

Q : Quel est le moyen le plus rapide pour réaliser Dieu ?

R : Le japa.

 

Q : Est-ce mieux de répéter Om Namah Shivay en le psalmodiant lentement ou rapidement ?

R : Fais-le rapidement.

 

Q : Devrions-nous avoir des enfants en ces temps-ci ?

R : Avoir des enfants est une loi de la nature ; ce qui arrivera, arrivera, tu ne peux pas l’arrêter.

 

Q : Est-ce une bonne ou une mauvaise chose que d’avoir peur ?

R : C’est une bonne chose. Pour s’affranchir de la peur, tu devrais répéter le nom de Babaji tout le temps.

 

En résumé, Babaji dit : c’est le devoir de tous ceux qui viennent à Babaji de répandre et de répéter le nom de Dieu et de diffuser Son message de Vérité, Simplicité et Amour. Ceux qui retournent chez eux devraient partir en tournée et de dire aux gens que la façon de sauver l’humanité, c’est de suivre les enseignements de Shri Babaji. Babaji utilise le terme « kranti » qui peut être interprété comme « révolution » ou « destruction ». Il dit qu’une « Maha Kranti » (grande révolution) était en train d’approcher rapidement et serait comme la Kranti du feu et du sang. Lorsqu’on lui demanda si tout le monde serait tué dans cette Kranti, Babaji compara cette destruction avec celle du Mahabharat (la grande bataille qui eut lieu au temps du Seigneur Krishna), lors de laquelle tous les grands guerriers furent tués.

 

Ceux qui se souviendront de Om Namah Shivay et de Babaji seront protégés et sauvés.

 

On demanda à Babaji comment les autres pourraient être aidés durant cette période. Il dit que cela pourrait être fait en répandant la nouvelle de Sa présence et de Ses enseignements, en l’annonçant dans les journaux publiés à travers le monde. Babaji dit que c’est notre devoir primordial de parler au monde de Son message.

 

On demanda à Babaji si le monde serait meilleur après cette kranti. Il dit que ce serait un sujet de la prochaine assemblée générale en décembre. Il ajouta ensuite que tout le monde était invité à Hairakhan pour Noël.

 

 

Le 23 octobre 1981

Ce jour-là, Babaji tint une Assemblée Générale à laquelle ont assisté 44 Occidentaux et quelques Indiens sur la rive de la grotte, à Hairakhan Vishwa Mahadham. Shastriji et Lok Pal furent invités par Babaji à prendre la parole.

Shastriji ouvrit la réunion avec la bénédiction de Babaji et félicita ceux qui étaient présents d’avoir la chance de participer à cette Assemblée de Cour Royale comparable à celles qu’organisait le Seigneur Shiva, il y a longtemps sur le Mont Kailash. Il continua en disant que le plus grand lîla (action de Dieu sous forme humaine) de Babaji était d’être présent à Hairakhan et partout dans le monde, dans chaque particule, à la fois vivante et non vivante.

Chaque fois que le monde est confronté à de graves problèmes, le Seigneur prend une incarnation humaine et vient pour répondre aux besoins et désirs de l’humanité. Cependant, lorsque le Seigneur vient sous forme humaine, peu Le reconnaissent. Il en a été de même pour Ram et Krishna, le Christ et Mahomet. Seuls ceux à qui le Seigneur désire se révéler réalisent qu’Il est en fait plus qu’un simple être humain. Il sèmera le doute dans nos esprits et dans nos cœurs et il est de notre devoir de Le prier pour qu’Il nous accorde la sagesse nécessaire pour Le reconnaître.

Sans la bénédiction de Babaji, on ne verra Son jeu qu’à un niveau humain comme celui de Krishna avec les Gopis.

Lok Pal décrivit la discipline qui consiste à être avec Babaji comme la plus difficile que l’on ait jamais eu à endurer, mais il continua en disant que c’est en abordant cette discipline avec enthousiasme et ouverture que nous deviendrons assez purs pour connaître Babaji et recevoir l’Amour qu’Il offre.

Babaji clôtura l’Assemblée avec les mots : « Le travail, c’est la dévotion » et dit qu’au cours de l’Assemblée du 25 décembre, beaucoup de choses importantes concernant le passé, le présent et le futur seraient révélées.

 

Le 7 novembre 1981

Après l’aarati du soir, Babaji parla à Ses dévots rassemblés des temps à venir. Shri Babaji nous demanda à tous d’avoir du courage et de devenir comme des lions. « Nous devrions faire notre travail avec courage ». Il souligna l’importance du karma yoga. « Le karma yoga est ce qui vous fera devenir comme des lions. Cela vous rendra fort dans cette vie.

Ne décevez pas Babaji. N’ayez pas peur de la mort, ni de la tempête de l’eau et du feu. Cette vie elle-même est eau et feu. N’essayez pas de l’arrêter, mais devenez plutôt comme des lions. »

 

Babaji continua en disant qu’Il n’avait pas besoin de beaucoup de gens. Il avait seulement besoin d’un petit nombre de personnes qui soient vraiment courageuses. « Soyez forts au moment de la grande révolution qui arrive. Personne ne peut arrêter le feu qui vient dans le monde maintenant. Les cloches de la grande destruction sonnent déjà. La guerre sera telle que ceux qui dorment mourront immédiatement. Il y aura une guerre atomique. Les gens mourront immédiatement dans leurs maisons des gaz et des radiations atomiques et nucléaires. »

 

Le 16 décembre 1981

« Ceci est la troisième réunion d’une série d’Assemblées Générales. La première eut lieu le 14 septembre et la seconde le 23 octobre. La dernière assemblée de 1981 aura lieu le 25 décembre, jour de Noël. Ces réunions conduiront à celle du 25 décembre qui sera d’une importance capitale.

À partir du 24 décembre, pendant 3 jours, toutes les dépenses à l’Ashram – pour le thé, le prasad (repas béni), les goûters, la nourriture du « restaurant italien » (un petit restaurant habituellement tenu par des Italiens qui produit de la nourriture parfumé pour les tendres palais occidentaux) seront assumées par les étrangers. Ils payeront toutes ces dépenses. Tous ceux qui viendront à l’ashram durant cette période seront les hôtes des Occidentaux. On devra prendre bien soin des visiteurs, leur donner les meilleures chambres et toute notre attention, de sorte que, les dévots, les hôtes et les visiteurs se souviendront toujours qu’on a pris bien soin d’eux ici. Hairakhan est le centre le plus divin de l’univers. Ici, tout doit être merveilleux.

Cette célébration de Noël est d’une grande importance dans l’histoire de l’humanité. Ceci ne s’est jamais déroulé de la sorte dans le passé et ne se reproduira jamais comme cela non plus. C’est la deuxième fois que Noël est célébré à Hairakhan Vishwa Mahadham. Cependant, cette année, tout le monde a été invité à venir. Ceux qui sont présents ici, doivent toujours être vigilants et attentifs à bien prendre soin de leurs hôtes. Les responsables répartiront les tâches dans l’ashram.

Par l’attention et les bonnes manières, ceci sera un exemple idéal pour tous les gens. Créez un idéal pour l’univers. Ceux qui viennent doivent être ravis et rapporter cet exemple avec eux dans le monde entier. Par votre exemple, une bonne impression sera faite. Dans l’histoire de l’humanité, Noël n’a jamais été célébré de cette façon. Ce sera une célébration internationale de Noël. C’est la première fois depuis la naissance du Christ que cette célébration sera fêtée d’une façon aussi particulière.

Chacun d’entre vous ici doit accomplir son devoir de telle sorte que tous se souviennent de ses actes.

Le restaurant italien sera gratuit pendant trois jours : nourriture gratuite, thé gratuit, tout gratuit – les 24, 25 et 26. Les préparatifs doivent commencer dès maintenant.

Êtes-vous d’accord ?

Les gens s’en souviendront pas seulement pendant des années, mais pendant des siècles. Les peuples de l’univers devraient savoir que la naissance du Christ a été célébrée au cœur de l’Himalaya. Il est très particulier de fêter cela ici, dans les Himalayas. Vous avez la chance d’avoir l’opportunité de participer à cette pieuse et auspicieuse cérémonie.

C’est le devoir de chacun d’être attentif et d’éliminer l’activité inutile. Faites votre devoir ! Ne soyez pas oisifs. C’est une époque d’action. Accomplissez votre karma yoga. Montrez au monde des actions idéales. Le service à l’humanité, c’est le service et l’adoration de Dieu.

Chacun devrait oublier sa nationalité. Nous sommes un ici. C’est une famille universelle. N’ayez aucune idée de séparation d’identité. Abandonnez les sentiments de séparation. Servez les gens avec votre esprit, votre corps, votre prospérité et votre cerveau.

Le progrès de Vishwa Mahadham est le progrès du monde. Lorsque vous travaillez et apprenez ici, vous aidez le monde. Rendez Vishwa Mahadham parfait. Travaillez comme une unité. Il n’y a ni caste, ni croyance : il n’y a pas de difficultés.

Toutes les personnes bonnes sont en train d’arriver. Par suite des bonnes actions – d’un bon karma – du passé, nous sommes réunis aux pieds de lotus du Seigneur Shiva. Tous devraient penser au progrès et à la perfection de ce lieu. Babaji bénit tous ceux qui font leur devoir sincèrement et avec dévotion. Faites votre devoir avec amour. »

 

 

Le 24 décembre 1981

Discours de Shastriji au nom de Babaji :

 

« Bhole Baba ki Jay !

Le message adressé à vous tous est le suivant : la chose la plus importante dans le monde est l’humanitaire ou l’humanisme. Pour cela, nous devrions tous sacrifier notre confort personnel. Ne pensez pas à vous-mêmes ou à votre confort, mais pensez aux autres. Ceci est le grand principe humanitaire.

Dans toute ville, il y a toujours une place centrale : toutes les rues de la ville, ainsi que celles venant de l’extérieur mènent à ce centre. De même, toutes les religions mènent à un seul point qui est Dieu Lui-même, et par conséquent, en suivant n’importe quelle religion, vous trouverez ultimement Dieu.

Par le passé, l’humanité et l’humanisme ont toujours rencontré des problèmes. Aujourd’hui, la même situation réapparaît. C’est pour cette raison que Dieu est venu en personne, pour vous donner ce message d’humanisme et vous protéger par un mantra : le mantra universel « Om Namah Shivay » qui est maintenant diffusé à travers le monde. Comme vous le savez, partout dans le monde, il y a des usines où des armements sont fabriqués et stockés pour détruire l’humanité ou causer des dégâts à l’humanité. De même, le Vishwa Mahadham de Bhagwan Hairakhan est une grande usine qui n’a produit qu’un seul élément : Om Namah Shivay. L’énergie de Om Namah Shivay détruira toutes les énergies contradictoires des bombes hydrogènes et atomiques et vous protègera.

Il est prouvé dans les Écritures que ce fut le grand Rishi Gautama qui a créé l’énergie atomique, et il a dit clairement que la seule chose qui puisse vaincre l’énergie atomique et l’énergie à hydrogène est le mantra Om Namah Shivay.

Aujourd’hui, vous êtes tous venus de tous les coins du monde. Vous êtes les bienvenus. Vous êtes tous félicités d’être venus ici et d’avoir reçu la bénédiction de Bhagwan Hairakhan. Et dans le futur aussi, vous devrez y venir en grand nombre, afin que le monde accepte le Sanatan Dharma et le mantra Om Namah Shivay, qui est à l’origine du Sanatan Dharma.

Bhole Baba ki Jay ! »

 

Le 25 décembre 1981

Discours de Shastriji au nom de Babaji :

 

« Depuis la création de la terre, Dieu est toujours venu pour voir et protéger Son jardin de l’univers. Aussi, Il apparaît de temps en temps pour écarter les épines et guider les dévots, ainsi que tous les êtres bons sur le juste chemin.

En ce moment, Dieu Lui-même S’est manifesté dans cet univers pour s’occuper du jardin de l’humanité. Les Védas et les Upanishads ont déclaré à plusieurs reprises que le Seigneur Shiva est l’unique Dieu : Il est le Créateur, le Destructeur et le Protecteur de l’univers. Ceci a été porté à la connaissance de chacun depuis l’incarnation de Dieu dans une forme humaine.

Avant tout, je dois vous dire que les prophéties concernant l’Inde ont été accomplies. En effet, l’Inde est maintenant devenue autonome dans le domaine des céréales alimentaires. Indépendamment de cela, Babaji a mis en place de nombreuses aides sociales : distribution gratuite de nourriture et de vêtements, dispensaires gratuits, écoles et temples dédiés au service de l’humanité. Il guide les dévots dans la bonne voie pour réaliser l’union ave Dieu tout en les protégeant. Il a décrit le désastre et la destruction à venir et comment être sauvé de cette période qui approche à grands pas.

Avant l’apparition de Dieu sous la forme humaine de Babaji, chacun sait que l’Inde était affamée. Le gouvernement indien demandait, mendiait même de la nourriture à tous les pays et celle-ci devait être importée. Depuis Son apparition, Babaji a accompli 147 yagnas (offrandes au feu) dans de nombreuses provinces de l’Inde et ceci a béni non seulement ce pays, mais aussi le monde entier.

Parmi les différentes formes de Brahma, Vishnu et Mahesh (Shiva) qui sont apparues, c’est maintenant Babaji sous forme humaine qui est ici avec nous. C’est pour nous une grande chance de voir Dieu sous forme humaine et de pouvoir jouir de tout ce qu’Il nous donne. Il nous enseigne la Vérité, la Simplicité et l’Amour et comment nous comporter les uns avec les autres, comment aimer et partager la nourriture et toutes les choses entre nous.

Chaque fois que Dieu s’est incarné sous une forme humaine, nous voyons que la question de caste et de croyance ne se pose pas. Chacun sait que les Maîtres et les Saints ont institué leurs propres religions et ont ainsi créé des courants de pensées séparés, des sectes distinctes. Il n’y a eu aucune unité parmi ces groupes; tous étaient jaloux les uns des autres. Maintenant, Bhagvan a unifié toutes les religions. Ceci réunit chaque caste et foi comme une seule famille. Toutes les religions sont intégrées dans ces principes de Vérité, Simplicité et Amour. Des gens de toutes fois et croyances viennent se prosterner à Ses pieds de lotus. De chaque coin de la terre, les gens viennent ici vivre et travailler comme une seule famille. Ceci est la preuve définitive de ce qu’Il a institué.

Ceci est la véritable façon de reconnaître Dieu : à chaque fois qu’Il vient, Il unit toutes les religions du monde en une seule religion. C’est pour cette raison qu’Il a créé le Samaj (Fondation) d’Hairakhan pour réunir Chrétiens, Bouddhistes, Sikhs, Hindous, etc. en une seule famille. Nous voyons que les réalités de Dieu existent en Babaji.

Ce jour est un jour particulièrement important et saint, car nous célébrons Noël ici d’une manière universelle. Dans l’histoire de l’humanité, c’est la première fois que la naissance du Christ est célébrée d’une telle façon.

À présent, nous sommes rassemblés en un lieu très important. (Ce discours a été prononcé sur un terrain creusé dans un flanc escarpé pour faire de la place pour neuf petits temples, un grand jardin, des granges et des maisons et un grand espace ouvert où une tente avait été érigée pour les célébrations de Noël). Autrefois, il n’y avait ici que de lourds rochers et beaucoup de buissons sauvages. Ce lieu n’était pas propice à la vie, même les oiseaux sauvages ne pouvaient y vivre. Ce qui a été construit maintenant est le produit du travail de dévots venus des quatre coins du monde. Ils ont travaillé dur, ils ont versé leur sang ici ; tout ceci est le résultat de leur dur labeur. Ils ont rendu ce lieu confortable grâce à la bénédiction de Babaji. Par sa bénédiction, ils ont été capables de rendre rapidement mais simplement ce lieu confortable.

Babaji est toujours resté ici et le travail a été accompli en Sa présence en dépit de la chaleur du soleil, de la pluie et des vents froids. Vous voyez que le Seigneur Lui-même participe aux travaux avec les travailleurs, que parfois, Il a travaillé comme un ouvrier Lui-même, et montré aux ouvriers comment creuser, couper et enlever les rochers. Il nous a Lui-même montré cela. À présent, le temps est venu de montrer la Voie aux autres, comment accomplir un dur labeur, non, en restant assis sur Son siège et en donnant des ordres mais en participant à tout.

Babaji a mis en place toutes sortes d’aides sociales : dispensaires, institutions pour promouvoir l’éducation, distribution de vêtements et de nourriture pour les pauvres. Il a donné de l’argent pour acheter des chevaux, des vaches, des chèvres et a créé des emplois. Il n’a pas fait seulement ce travail ici, mais il l’a étendu à l’Inde toute entière. Il y a un très grand Ashram à Vapi, dans le Gujarat, dans lequel Babaji a créé une laiterie, une clinique vétérinaire, des écoles et d’autres activités sociales. Il y a des ashrams dans le Bihar, le Rajasthan, l’Assam, à Madhuvan (Mathura), Vrindavan, Patna, etc…. Partout des œuvres sociales suivent leur cours.

Un jour, Parvati demanda à son époux, le Dieu Shiva : « Tu as fait un bon travail pour les peuples dans tous les âges de l’humanité, mais j’ai peur pour les gens du Kali Yuga. Comment se protégeront-ils eux-mêmes ? » Shiva répondit à Parvati : « J’apparaîtrai dans le Kali Yuga et je créerai un nouvel État, un nouveau centre religieux, un lieu hautement important où je vivrai et là, j’établirai tous les Dieux. »

Tous les étrangers et visiteurs qui sont venus ici sont des descendants des grands Rishis (anciens sages) et Munis (sages silencieux). Nous devrions apprendre d’eux : leur sacrifice, leur dévotion, leur travail porté par le sens du devoir, nous devrions copier tout ceci, comment ils accomplissent leur devoir ici, physiquement, mentalement et financièrement. Dans tous ces domaines, ils apportent de l’aide.

Une grande partie des étrangers qui sont venus en ce lieu recherchaient un grand Satguru (Guru suprême). De nombreux autres ont eu des visions ou des rêves de Babaji dans leur propre pays puis vinrent à Hairakhan pour répondre à cet appel. Ils ont travaillé dur et accompli est un bon travail.

Babaji n’est pas le moins du monde attiré ou tenté par les choses matérielles. Quels que soient les vêtements coûteux que les dévots Lui amènent et qu’Il porte, Il les prend et les distribue aux dévots. Tout ce qu’Il fait est pour le mieux-être et le bénéfice de tous. Nous le voyons tous les jours. En ce qui concerne la nourriture, ce qu’Il mange est négligeable. Il se nourrit de riz préparé très simplement, ne mange aucune céréale et seulement un petit fruit. Mais Sa nourriture, elle, nous est prodiguée du matin au soir. Il n’arrête pas de nous nourrir. Il ne stocke jamais rien de ce qu’Il reçoit : vous pouvez le constater vous-mêmes. Et cela est partie intégrante de la réalité de Sa qualité divine.

Nous sommes incapables de comprendre le lila divin de Babaji. En tant qu’êtres humains, nous ne pouvons pas Le comprendre. Il est venu pour nous donner, mais nous ne sommes pas prêts à recevoir. C’est pourquoi nous devons d’abord nous préparer à recevoir, alors nous pourrons nous asseoir près de Lui et Le comprendre.

Depuis Son apparition, Il a institué des choses de la plus haute importance. Premièrement, la Yagna (cérémonie/rituel sacré du feu) ; deuxièmement, la récitation du mantra Om Namah Shivay ; troisièmement, le Sanatan Dharma qui est la religion existante depuis le début de la création de l’univers. Il a rétabli le Sanatan Dharma et nous enseigne comment le suivre. Quatrièmement, il donne toujours – des vêtements aux nécessiteux et des médicaments aux malades.

Nous pouvons voir que Dieu apparaît sous une forme humaine, depuis le début des temps, de la création jusqu’au présent Kali Yuga, dans l’univers pour le bénéfice de l’humanité. Il n’est pas un nouveau Dieu, Il est le Dieu suprême et c’est son lîla divin que d’apparaître de temps en temps, quand le temps et les conditions l’imposent. Dieu a toujours donné une nouvelle naissance à toutes les créations et activités de l’univers.

Dieu Lui-même bénit chaque dévot à l’occasion auspicieuse de Noël. Tous vos désirs seront comblés et vous devriez prendre dans votre cœur tout le Prasad (cadeaux bénis par Dieu) et les guirlandes qu’Il vous a donné et continuer à réciter Om Namah Shivay autant que vous le pouvez.

Dieu Lui-même dit que l’action est le vrai devoir. Celui qui vit dans l’oisiveté est un homme mort. Il n’apprécie pas de tels individus. Il dit que l’on devrait être extrêmement attaché à son devoir. Chacun doit être actif et travailler dur dans cette vie pour pouvoir réussir. Dieu dit que « le travail est adoration ». Nous sommes dans le Karma yuga (l’Ère du Travail). Seul celui qui agit est considéré comme un être vivant. Sans action, on est comme mort.

Celui qui ne fait aucun travail constructif est comme un être mort. Un nouveau royaume arrive bientôt. Lorsque le nouveau royaume sera établi, seul celui qui fait du Karma yoga survivra.

Pendant que vous travaillez, vous devez toujours réciter le mantra que vous aimez.

La destruction qui arrive se produira d’une manière telle que seul celui qui fait du karma, qui travaille, survivra. Il ne faut pas perdre courage. On devrait toujours être entreprenant, essayer de faire plus que ce qu’on fait.

On peut objecter que, puisque la destruction doit survenir, pourquoi alors travaillerait-on ? Pourquoi alors devrait-on pratiquer le Karma yoga ? Mais ceci n’est pas juste. On devrait tous travailler jusqu’à notre dernier souffle ; l’oisiveté devrait toujours être évitée.

Babaji aime les êtres humains. Du travail humanitaire doit être fait par chacun d’entre nous. Babaji souhaite les hommes heureux. Celui qui suit ces principes et qui garde à l’esprit les lois humanitaires sera aimé de tous, survivra à toute cette destruction et restera heureux. Chacun doit essayer d’apporter ces idées humanitaires à tous ceux qui ne les ont pas. »

Qu’entend-on par « lois humanitaires » et « humanité » ? Babaji dit que l’on ne doit ressentir de haine pour personne. L’on doit essayer de ne critiquer personne; on doit essayer d’aider les autres et essayer d’aimer tout le monde.

Dans ce nouveau royaume, chacun devrait être bon, Babaji attend tout cela de vous et vous devrez essayer de prêcher cela aux autres – ceux qui ne sont pas ici. Enseignez–le aux autres ; pas seulement à ceux autour de vous, mais dans d’autres pays, dans le monde entier – où que vous alliez, essayez de mettre cet enseignement en pratique.

Babaji vous remercie tous, vous qui avez été assez courageux pour venir ici et faire tout ce travail. Il vous remercie tous pour cela. »

 

 

* Ces discours parlent d’eux-mêmes. Cependant, l’interprétation et la compréhension des paroles de Babaji peuvent ne pas être aussi faciles que le lecteur pourrait le supposer dans un premier temps. Les discours de Babaji reflètent Sa propre conscience de manifestation de Dieu. Il se nommait souvent Lui-même (dans ces discours) « Shri Mahaprabhuji », une expression hindi désignant le Maître suprême. Pour ceux qui Le reconnaissent comme une manifestation et une incarnation de Dieu, Ses discours présentent un message cohérent d’une inspiration puissante de la part d’un Dieu d’amour qui cherche à guider ses dévots à travers une période de chaos et de destruction vers une nouvelle Terre Promise, une société basée sur de hautes valeurs spirituelles et morales.  Il vint pour montrer à l’humanité comment vivre et pour servir l’Homme au niveau le plus élevé. Qu’Il vous serve. Lisez Son message l’esprit ouvert et qu’Il vous bénisse. (Texte complet)